Le nouveau guide des bonnes pratiques d’hygiène de la filière vins vient de paraître !

Les règlementations nationales et communautaires fixent des obligations pour assurer la sécurité des consommateurs et la traçabilité des denrées alimentaires. Tout metteur en marché est responsable de la qualité sanitaire des denrées alimentaires mises sur le marché. Les obligations qui concernent plus particulièrement le « paquet hygiène » sont définies en termes de résultats, les moyens à mettre en œuvre étant laissés au choix des opérateurs. Ce guide a été conçu pour aider tous les opérateurs de la filière viti-vinicole dans la mise en place des bonnes pratiques d’hygiène et de l’HACCP. Il s’agit d’un document de référence qui peut être utilisé comme justificatif lors des contrôles officiels si l’opérateur suit les principes décrits.

Un guide d’application volontaire

Le guide permet à chaque entreprise d’évaluer les risques qui lui sont propres et de définir les moyens de maîtrise à mettre en œuvre dans le cadre de sa politique de sécurité alimentaire. Les mesures décrites hormis les exigences réglementaires, ne sont pas des obligations. L’opérateur peut se les approprier pour les adapter au mieux à sa structure et à ses itinéraires techniques.

Une boîte à outils adaptée à toutes les tailles d’entreprise

Le guide contient une centaine de références réglementaires applicables à la filière vin en matière d’hygiène et de sécurité du consommateur. Il a été spécialement conçu pour s’adapter à toutes les tailles et structures d’entreprise et prévoit les souplesses nécessaires à tous les itinéraires techniques. Il permet aux professionnels de mutualiser les premières étapes de la démarche HACCP en développant des éléments de maîtrise concrets, adaptés à toutes les tailles d’entreprise.

Le guide s’articule en trois parties :

  • les bonnes pratiques d’hygiène que toute entreprise doit respecter et qui permettent d’assurer un niveau minimal d’hygiène et de sécurité. Elles portent sur toutes les étapes de la production, de la parcelle de vigne jusqu’au conditionnement. Elles concernent tous les éléments susceptibles d’impacter la qualité sanitaire des vins : locaux, matières premières, produits œnologiques, matériaux au contact, matériels et équipements, procédures de nettoyage et de désinfection, formation du personnel ;
  • la mise en œuvre de la démarche HACCP qui comporte l’évaluation de 22 risques potentiels pour la filière : résidus de produits phytosanitaires, matériaux au contact, allergènes, sulfites, bris de verre,… Pour chaque élément analysé, des experts de la filière ont attribué un niveau de risque qui prend en compte à la fois la gravité des effets sur la santé et la fréquence d’apparition du danger dans le vin fini ;
  • de très nombreuses annexes proposent des exemples de documents d’enregistrement (26 fiches) permettant d’assurer la traçabilité au cours des étapes de production.

A télécharger :

  1. GBPH Sommaire + Intro + BPH
  2. GBPH Analyse de danger + Mesures de maîtrise + Annexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *