Flavescence dorée : bilan des prospections réalisées en 2017

La réunion d’information qui s’est tenue lundi 22 janvier dernier à 17h00 dans la salle Fernand Bedos à Caissargues a permis de réunir une trentaine de producteurs sur le thème de la Flavescence dorée.

Photo réalisée par RB

Deux interventions ont eu lieu :

  • Gilles Sube de la Chambre d’Agriculture du Gard : rappel des symptômes de la maladie, des éléments de biologie de la cicadelle ainsi que des produits de lutte homologués ;
  • Odette Hammoud de la FEDON du Gard (Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles du Gard) : rappel de la règlementation générale et de celle applicable aux communes en zone de lutte obligatoire, présentation des principaux foyers découverts dans le département, bilan des prospections réalisées de 2014 à 2017 (département et communes de l’aire géographique de l’AOC Costières de Nîmes).

Le bilan des prospections pour l’année 2017 est particulièrement inquiétant pour notre territoire puisque celui-ci fait état de 8021 souches contaminées par la flavescence dorée réparties dans 111 parcelles pour (seulement) 1400 hectares prospectées. Les communes du Cailar et de Vauvert sont particulièrement touchées puisqu’elles représentent à elles seules 95% des souches contaminées découvertes sur le territoire de notre appellation l’année dernière. La découverte de ces différents foyers va probablement modifier de façon importante le périmètre de la zone de lutte obligatoire défini par arrêté préfectoral. Les communes dans lesquelles les producteurs auront le plus prospecté vont certainement pouvoir bénéficier d’aménagement dans la lutte avec soit un nombre de traitements obligatoire réduit soit un périmètre de lutte obligatoire limité aux seuls foyers découverts et non à la totalité de la commune.

Il a été rappelé l’importance d’adhérer à un GDON (Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles), seule la commune de Redessan n’est pour le moment pas intégrée à un GDON mais les producteurs ayant des vignes sur cette commune peuvent adhérer directement à la FEDON. L’adhésion à un GDON doit se doubler d’une participation active dans les actions de prospection, aussi bien celles réalisées dans vos parcelles que celles réalisées dans les parcelles de producteurs voisins. D’autre part, le respect des arrêtés préfectoraux par tous est indispensable à l’efficacité de la lutte collective. Enfin, il est important de signaler dès que possible tout symptôme suspect sur une souche à la FEDON (04 66 38 36 82), à votre conseiller Chambre d’Agriculture ou à votre Technico-commercial agrofournitures.

A télécharger :

  1. Présentation Gilles Sube
  2. Présentation Odette Hammoud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *